PascalIl l’a échappé belle, Pascal : commencer la musique durant sept années avec une vieille prof de piano classique, aux doigts crochus, avec des poils sur le menton, la plupart des êtres humains en finissent rarement indemnes. A 8 ans, la rigueur des positions, les enchaînements sans cesse répétés, les doigtés sans cesse corrigés, les déchiffrages de partitions, ça t’a détourné de la musique des générations de jeunes, ça t’a fabriqué des bataillons de peintres. Bon ! Faut pas exagérer, l’avantage : c’est que ceux qui s’en sortent deviennent très bons musiciens. Pascal, lui, s’en est sorti et, interrogé sur le sujet il ne peut évoquer aujourd’hui sa « vieille prof » sans une larme à l’œil (thank you, Mam’zelle Rondelle).

N’empêche : à 15 ans, il se met à l'orgue électronique (avec les basses jouées au pied, c’est trop bon !), et du coup des morceaux plus récents avec un prof plus jeune. Ouf ! Les années suivantes, Pascal découvre la batterie par un copain (thank you, Robin), et il adore ça à tel point qu’il va prendre des cours avec un prof excellent (thank you, Tchiné). Vers 18 ans, il monte avec plusieurs potes le groupe SOHOW, et à 23 ans, devient intermittent du spectacle (pianiste). L’aventure dure 10 ans environ. Ah les bons souvenirs, les bons moments ! Ah les bals à Régusse, le déchargement du camion à 7h30 du matin ! Ah les bagarres entre les pompiers de Lorgues et la bande du Puget… Ah la formation qui manquait, de Claude François à Rita Mitsouko, de Sting à Johnny !

La variété d’accord, mais faire de la musique qui ne plaît QU’AUX AUTRES, ca ne peut pas durer. Donc, après un détour de 5 ans dans la vente d’instruments de musique à Rhapsody (Fréjus), Pascal se lance dans l'enseignement musical (piano et batterie) en créant sa propre activité professionnelle. Parallèlement il décide de reprendre la scène, en intégrant 2 groupes simultanément, avec des styles musicaux différents, mais aussi très éloignés de ce qu’il faisait dans Sohow : un au piano (Toccara) et un à la batterie (Colatina).

Inutile de vous dire que le gars, maintenant, il est heureux (surtout grâce à Colatina…) mais dites-moi : qu’est-ce que c’est, la dernière couche ? Le dernier truc pour le mettre aux anges ? Eh bien c’est composer… pour des longs métrages, des courts métrages, des séries. Ecrire un scénario aussi pour un film qui verra le jour bientôt.

 

Ecouter COLATINA

Agenda

Aucun événement

Le CD - 10 titres

Pour recevoir le CD 10 titres de Colatina dans les 5 jours, envoyer un chèque de 13€ (port compris) avec le bon de commande ci-dessous à :

COLATINA-PACA
1298 Route d'Entrecasteaux
83510 St Antonin